Rencontre avec Sami Tchak

Samedi 7 mai, à 14h, en salle des résistants

Entrée libre

Sami Tchak, le 8 mars 2016 par le photographe Michel Durigneux: http://micheldurigneux-limagement.blogspot.fr/
Sami Tchak, le 8 mars 2016 par le photographe Michel Durigneux: http://micheldurigneux-limagement.blogspot.fr/

 

Comment passe-t-on d’un doctorat consacré à la Prostitution à Cuba à l’écriture de romans ? Est-ce que l’Afrique peut se cacher derrière l’Amérique ? Est-ce qu’un romancier togolais doit nécessairement parler d’Afrique ? Peut-on parler de la « couleur de l’écrivain » ? Al Capone est-il un prince malien ? La littérature doit-elle être « pétrie de chair »? L’écrivain est-il le briseur de tabous ? Venez nombreux rencontrer celui qu’Alain Mabanckou appelle « le plus hardi, le plus iconoclaste de la littérature subsaharienne francophone contemporaine. »

Liens et lectures complémentaires :

Extraits cités

L’incipit de Places des fêtes (Gallimard, 2001), p. 9-10.

Une magnifique définition de la littérature, dans La couleur de l’écrivain (La Cheminante, 2014), p. 22-23

 

Carnet de séminaire